top of page
  • Photo du rédacteurTom Rajaonarison

5 compétences professionnelles essentielles à développer dans un monde dominé par l’IA ?


Les-5-compétences-professionnelles-essentielles-à-développer-dans-un-monde-dominé-par-l-IA-expert-seo-tom 

Ce mois de mai, on a déjà enregistré près de 80 000 licenciements aux États-Unis, puisque des gens ont été remplacés par l’intelligence artificielle. Comme l’IA est en train d’impacter et de transformer les différents métiers, une anticipation de ces changements est cruciale pour rester compétitive. En développant certaines compétences professionnelles, vous pouvez facilement vous adapter aux nouvelles technologies. Zoom sur les 5 aptitudes et qualifications qu’il faut avoir dans un monde dominé par l’intelligence artificielle.


Faire preuve de créativité pour s’acclimater à l’émergence de l’IA dans le marché du travail

Parmi les compétences indispensables à l’ère de l’IA, la créativité occupe une place centrale. Celle-ci permet aux professionnels de se démarquer et de rester pertinents dans un monde en constante évolution technologique. Alors que les machines peuvent accomplir des tâches répétitives et analytiques efficacement, la créativité humaine offre une perspective unique et des idées novatrices. Associée à une pensée critique, elle contribue à trouver des solutions innovantes, de régler des problèmes complexes et d’identifier de nouvelles opportunités commerciales.


Pour développer la créativité, il est important d’encourager la pensée divergente, d’explorer de nouvelles idées et de sortir des sentiers battus. Cela peut être réalisé grâce à des activités telles que la résolution de problèmes créatifs, la collaboration multidisciplinaire et l’expérimentation. Cette compétence est indispensable pour remettre en question les résultats générés par l’IA (comme ChatGPT ou Bard) et d’évaluer leur pertinence.


Développer des compétences sociales et émotionnelles pour pouvoir fournir des services axés sur l’humain

Dans un monde dominé par l’intelligence artificielle, les compétences qui définissent notre humanité deviennent encore plus précieuses. C’est justement pourquoi il faut travailler l’aspect social et émotionnel. Collaborer en équipe, coordonner les efforts et partager des connaissances sont nécessaires pour résoudre les problèmes efficacement. L’IA peut, peut-être, fournir des outils pour faciliter la collaboration, mais ce sont les compétences humaines qui permettent de profiter pleinement de ces outils.


Pour vous y prendre, vous devez donc cultiver une empathie. À noter que celle-ci est une compétence qui ne peut pas être automatisée. Ainsi, comprendre les émotions et les besoins des autres vous donne la possibilité de mieux servir vos clients.


Savoir prendre les bonnes décisions sans négliger l’intuition

Il est important de reconnaître que l’intuition humaine apporte également des perspectives uniques et de nouvelles idées. Elle permet aussi de savoir quand privilégier l’IA et à quel moment faire appel à l’expertise humaine. Prendre des décisions éclairées en tenant compte à la fois des données objectives peut mener à des résultats plus complets et équilibrés. Pour l’instant, l’IA ne peut pas toujours capturer des éléments tels que l’expérience personnelle, les valeurs individuelles ou les facteurs émotionnels.


Cependant, cultiver l’intuition nécessite une ouverture d’esprit et une confiance en ses propres capacités. Il est indispensable de prendre le temps de réfléchir, d’écouter son instinct et de considérer les aspects émotionnels et humains d’une situation. L’intuition peut aider à détecter des schémas subtils, à saisir des opportunités et à prendre des décisions plus rapidement. Et généralement, dans ces situations où l’IA peut manquer de contexte ou de compréhension émotionnelle.


Monde dominé par l’IA : adaptabilité et flexibilité doivent être au rendez-vous

L’adaptabilité et la flexibilité sont des compétences professionnelles essentielles pour réussir dans un environnement en constante évolution. Les collaborateurs doivent être prêts à s’adapter rapidement aux nouvelles technologies. Ils sont censés être aptes à faire face aux changements dans les processus de travail et aux besoins des clients.


L’IA peut automatiser certaines tâches, mais elle nécessite également une supervision humaine et une adaptation constante. Les individus capables de s’adapter très vite et de travailler de manière flexible seront en mesure de tirer parti de l’IA. Ces derniers verront leur productivité et leur efficacité s’améliorer. Ils pourront ainsi rester compétitifs sur le marché du travail.


Avoir la capacité à savoir utiliser l’intelligence artificielle

Lors de la ruée vers l’or en Californie, entre 1846 et 1856, ceux qui ont réussi n’étaient pas ceux qui ont trouvé le métal jaune. Les individus qui ont fait fortune sont ceux qui vendaient des pelles et autres équipements pour extraire l’or.


Ici, il n’est pas question de se former techniquement sur le fonctionnement de l’intelligence artificielle. Il faut plutôt comprendre les enjeux ainsi que la meilleure façon de l'utiliser. La curiosité sera donc certainement valorisée à l’ère de l’IA, puisque seuls les malins et les débrouillards pourront se distinguer et se démarquer.


Il est fort probable que dans un futur proche un journaliste n’aura plus à écrire un article intégralement. L’intelligence combinera et traitera les informations à sa place. Dans ce cas, le savoir-faire et l’expertise du professionnel se mesureront dans sa capacité à bien se servir de l’outil et à lui poser les bonnes questions. Il est censé être en mesure de produire des contenus de qualité avec l’utilisation de l’IA.


12 vues0 commentaire

Comments


redacteur-web-seo-mada-Tom-adan.png

Tom Adan R.

Je peux vous aider à propulser votre site web vers la première page de résultats de Google 📈 | Je dévéloppe également des sites web pour renforcer votre présence en ligne 👨‍💻

  • mail-tom-adan-redacteur-madagascar
  • Facebook
  • LinkedIn
bottom of page