top of page
  • Photo du rédacteurTom Rajaonarison

Création site web : comment rédiger un excellent cahier de charge ?


cahier-de-charge-expert-seo-tom

La création d’un site n’est pas une mince affaire. Elle implique systématiquement la rédaction d’un cahier de charge. Ce dernier peut être considéré comme le cœur du projet web, car il a un impact colossal sur l’avancement des travaux. C’est pourquoi il est fortement recommandé de bien le peaufiner en y détaillant toutes les informations cruciales. Zoom sur la meilleure façon de rédiger un cahier des charges de site web.


Pourquoi réaliser un cahier des charges ?

Dans le cadre d’un projet de création de sites web, l’élaboration d’un cahier de charge est indispensable, voire obligatoire. Ce document est censé contenir tous les renseignements concernant le site web à mettre en place. Sans ce dernier, celui qui se charge du développement de la plateforme ne sera pas en mesure de satisfaire les réels besoins.


Quel est l’objectif de la réalisation d’un cahier des charges ?

Le cahier des charges a pour rôle principal de décrire le site web de manière détaillée. Il est donc supposé évoquer les caractéristiques de la plateforme, ses fonctionnalités, son apparence et sa finalité. Sans ce document, il est impossible de mener à bien la création du site web. Autrement dit, il va servir de guide pour le développeur au cours des travaux de conception. Mais, il n’y a pas que le développeur, il y a le graphiste, le rédacteur, l’expert SEO et d’autres parties prenantes du projet.


Qui doit rédiger le cahier des charges ?

Généralement, c’est le chef de projet qui s’occupe de la rédaction du cahier de charge. Toutefois, la majeure partie du travail doit se faire en équipe. Tout le staff de l’entreprise est censé participer à l’élaboration du projet. Cela permet non seulement de recueillir plusieurs idées, mais surtout pour que le contenu du document reflète l’essence même de la société ou de ses activités. Aussi, il est possible de confier la réalisation de ce document à un professionnel, surtout lorsque le site à mettre en place est plus complexe.


Rédiger un cahier des charges d’un site web : quelles sont les différentes étapes ?

Il n’y a pas qu’un seul type de cahier de charge. Il peut être composé de diverses manières. Toutefois, il est crucial de suivre une certaine logique. Et quelques étapes clés doivent figurer dans le document. On peut citer entre autres :

  • La présentation du projet ;

  • L’arborescence du site web ;

  • La charte graphique ;

  • La question de suivi.


Le contexte, l’historique, la vision et l’objectif du projet

La mise en contexte est une étape incontournable dans l’élaboration d’un cahier de charge. Elle donne une vue d’ensemble sur le fonctionnement de l’entreprise en général. Elle souligne l’importance de la conception d’un site web dans l’organisation et le développement des différentes activités.


L’arborescence du site

Cette partie est censée présenter avec précision l’architecture du site. Elle inclut les différentes pages web, les catégories et le menu. À noter que vous pouvez toujours, au fur et à mesure, faire évoluer le sitemap de votre plateforme en enlevant ou en y ajoutant certains éléments. Sans oublier que cette étape doit être réalisée tout en tenant compte de l’expérience utilisateur.


Les éléments graphiques et les informations sur les cibles clients

La charte graphique ainsi que le logo accompagnent également le cahier de charge. Si vous n’en disposez pas, vous êtes tenu d’indiquer dans le document le prestataire qui s’occupe de cette opération. Les éléments graphiques de votre site doivent refléter l’entreprise, ses valeurs et sa raison d’être.


Quelles sont les demandes fonctionnelles et techniques ?

Cette partie est réservée spécialement pour présenter les fonctionnalités du site web. Il est fondamental d’être suffisamment précis sur cette partie. Il est même conseillé d’intégrer quelques exemples pour mieux comprendre les besoins. N’oubliez pas que les fonctionnalités sont valables non seulement pour les utilisateurs, mais aussi pour l’administrateur du site. Ce dernier s’occupe de la gestion du back-office.


Qui sont les parties prenantes du projet ?

Généralement, nous avons tendance à penser que c’est le développeur qui prend tout en charge lorsqu’il s’agit de créer un site web. Pourtant, il y a d’autres profils indispensables que nous avons l’habitude de négliger. Ces derniers prennent en charge les domaines que le développeur ne maîtrise pas forcément. On retrouve entre autres la partie référencement ou le SEO, l’hébergement, la rédaction des contenus et le graphisme. À préciser que cette liste est loin d’être complète. Mais, vos besoins concernant chaque aspect doivent figurer dans le cahier de charge.


Qu’en est-il du planning ?

Le planning doit également être énoncé dans le cahier de charge d’un site web. Il est important que ce dernier soit suffisamment clair, sans oublier d’inclure une certaine marge. En procédant de la sorte, vous évitez tous les risques de retards. Vous devez prévoir les délais de validation des maquettes et leurs réceptions. C’est aussi pareil pour l’intégration et l’approbation des fonctionnalités ainsi que la mise en ligne du site web.


Ne pas négliger la question du budget

La détermination d’un budget est toujours censée accompagner la création d’un cahier de charges. Il est souvent plus sage de fixer une somme qui soit en adéquation avec la demande. Gardez à l’esprit que plus le site web intègre des fonctionnalités complexes, plus sa réalisation nécessite un budget assez élevé. Il faut aussi considérer qu’il existe des options qui ont recours à des outils payants. Pour avoir une estimation plus ou moins précise, il est fortement conseillé de réclamer un devis.


Quelles sont les informations annexes ?

Il n’est pas rare de voir des personnes qui oublient de mentionner leur cible dans le cahier de charge. Pourtant, il s’agit d’une information fondamentale pour le bon déroulement du projet. La question du nom de domaine est aussi primordiale dans la création d’un site internet. Il est considéré comme l’identité de l’entreprise sur le web. Il intègre également une extension du domaine qui reflète normalement le pays où l’enseigne exerce son activité (. fr,. be, . ma).


30 vues0 commentaire

Comments


redacteur-web-seo-mada-Tom-adan.png

Tom Adan R.

Je peux vous aider à propulser votre site web vers la première page de résultats de Google 📈 | Je dévéloppe également des sites web pour renforcer votre présence en ligne 👨‍💻

  • mail-tom-adan-redacteur-madagascar
  • Facebook
  • LinkedIn
bottom of page